Assemblée Générale 2017

Le Rapport Moral et d'Activité

Nous sommes réunis aujourd’hui à Blaincourt, à l’initiative de Gérard Arhur,

membre du comité directeur, président du club ArcelorMittal et résident de la

commune. Je tiens à le remercier pour ça, ainsi que son club et le club de

Blaincourt, qui assurent la logistique de cette Assemblée et la municipalité qui nous

met à disposition cette salle. C’est ici d’ailleurs que ceux qui resteront prendront le

repas de midi à l’issue de cette Assemblée.

 

Je tiens à remercier aussi les personnalités présentes, sans oublier celles qui se

sont excusées, qui contribuent au fonctionnement de notre activité.

 

Cette Assemblée est la 1ère et la dernière que je préside. En effet, les craintes que

j’avais exprimées en acceptant après beaucoup d’hésitation de prendre le poste de

président se sont avérées. Après 27 ans de présence au CoDep, dont 24 ans de

secrétaire et un an de président, je tire ma révérence, non sans un certain

pincement au cœur.

 

Effectifs

 

Le bilan des effectifs est très négatif, pour la 2e année consécutive (-101 et -105).

Nous pourrions nous consoler en disant que la Fédération est en baisse elle aussi (-

2 300 et -3 500 à la date d’aujourd’hui), mais non, ce serait une erreur. Le mal est

plus profond et ni nous, ni le nouveau comité directeur fédéral ne semblons avoir la

réponse. L’évolution de la pyramide des âges des licenciés FFCT montre que l’âge

moyen avance quasiment d’un an chaque année. Serions-nous une fédération de

« vieux » ? On peut le penser car l’an dernier, sur 8 élus (seulement) au comité

directeur, j’étais le plus jeune à 59 ans. Il est sûr que l’engagement associatif et le

bénévolat sont en danger.

 

Je tiens à signaler qu’aujourd’hui, alors que 6 postes sont vacants au comité

directeur, aucun candidat ne s’est présenté.

Cette année, 3 clubs ont quitté la FFCT, le Foyer Rural des Ageux, l’AS Ons-en-

Bray, que nous n’avons jamais vu à aucune de nos réunions, et surtout le club

emblématique des Cyclos-Randonneurs Noyonnais. L’arrivée d’un nouveau

président dans ce club n’a rien apporté de bon, au contraire.

Malgré cela, le bilan n’est pas totalement négatif, car le club de l’Amicale de

Cinqueux, qui ne s’était pas réaffilié en 2016 est revenu cette année, avec il est vrai,

seulement 4 adhérents. Un nouveau club s’est créé, le Beauvais Team Cycliste, avec

10 adhérents. Souhaitons-lui la bienvenue.

Je ne reprendrai pas la liste traditionnelle du nombre de clubs en accroissement et

en diminution, je préfère vous joindre en annexe la liste complète des clubs et les

variations d’effectifs pour chaque club dans toutes les catégories (hommes, femmes,

jeunes et adultes).

Pour conclure sur le chapitre des effectifs, vous noterez que sur 37 clubs, 22 d’entre

eux ne comptent aucun jeune et 11 ne comptent aucune féminine. Je pense qu’une

des causes de la chute des effectifs se trouve là.

2017 année de transition

L’année 2017 a vu la mise en place effective des CoRegs, qui remplacent les Ligues.

Plus qu’un changement de nom pour nous, la fusion de la Picardie avec le Nord-

Pas-de-Calais devient une réalité, avec ses avantages et ses inconvénients. Notre

Président régional, Maurice Taillefer nous fait l’honneur de participer à notre

Assemblée, qu’il en soit remercié.

Nous avons commencé l’année avec un comité directeur réduit, 8 membres pour 15

postes disponibles et aucun réviseur comptable pour 2 postes disponibles. Une

assemblée générale extraordinaire réunie juste avant le Diaporam’Oise du samedi

18 février a permis d’élire 3 membres supplémentaires et d’avoir nos 2 réviseurs

comptables. Ceci doit nous interpeller, car il me parait très inquiétant que sur

environ 1 200 cyclos, nous n’ayons pas 15 volontaires pour mener la destinée du

CoDep. Sommes-nous en train de devenir des assistés ?

Concernant le Diaporam’Oise proprement dit, outre l’évènement convivial très

apprécié, nous avons remis aux clubs un calendrier départemental confectionné en

toute hâte pour pallier l’absence de l’édition 2017 du calendrier régional, faute

d’entente avec l’ex-Ligue du Nord-Pas-de-Calais. Ce problème est résolu pour 2018,

mais entraine de nouvelles contraintes pour les clubs (date limite du 15 septembre

pour être sur le « guide » régional). Les organisations saisie après seront sur le OIN

mais pas sur l’édition régionale. Vous allez d’ailleurs recevoir ces guides

aujourd’hui.

Fidèles à la ligne de conduite tracée par François Tavaux, nous avons mis l’accent

sur les activités jeunes. Par manque de temps et de concertation avec nos collègues

du Nord et du Pas-de-Calais, il n’y a pas eu d’édition régionale du criterium du

jeune cyclotouriste, mais 2 finales départementales, une pour la route à Creil, le

dimanche 19 mars, où nous avons invité la Somme, l’autre pour le VTT, à Verneuil,

le dimanche 02 avril. Merci à ces 2 clubs qui ont brillamment organisé ces

criteriums, aux jeunes engagés dans ces épreuves et à leurs dirigeants et

éducateurs, qui ne ménagent pas leurs efforts.

2/4


Lucienne Gaxatte a organisé un week-end féminines sous l’égide du CoReg les

samedi 08 et dimanche 09 avril à Pierrefonds. Un autre week-end s’est déroulé à

Péronne les samedi 1er et dimanche 02 juillet. Notre amie Lucienne vous en parlera

plus précisément.

Tout comme en 2016, il n’y a pas eu de manifestation « l’Oise Verte et Bleue », ni de

Fête des Sports. Cette année, il n’y a pas eu non plus de Fête Nationale des Voies

Vertes, l’AU5V ayant connu comme nous un changement à sa tête. Ceci ne l’a pas

empêché de nous contacter tardivement (environ une semaine avant) pour envoyer

les cyclos de l’Oise sur l'inauguration de la voie verte du Valois le samedi 30

septembre et sur une randonnée le dimanche 1er octobre (balade pour l’EV3,

EuroVélo-Route n° 3, véloroute européenne). Il était bien sûr irréaliste d’arriver à

mobiliser les troupes pour ceci, surtout que le 1er octobre était le jour de la

Randonnée d’Automne de Verneuil.

La Semaine Jeunes 2017 s’est tenue à Châtellerault (86) du 08 au 16 juillet. 30

jeunes dont 18 de l’Oise et 12 encadrants dont 6 de l’Oise ont fait le déplacement,

les autres participants venant de la Somme et du Nord. Nous avons eu 2 qualifiés

pour la Finale Nationale du CNJC route et 2 pour la Finale Nationale du CNJC VTT.

Comme d’habitude, cette semaine où se mêlaient jeux, balades et tourisme fut très

appréciée de nos jeunes.

La Semaine Picarde devenue Cycl’Hauts-de-France depuis cette année, mais

toujours sous l’impulsion de nos 2 cyclos isariens Daniel Pétrisot et Lucienne

Gaxatte, s’est déroulée du samedi 02 au samedi 09 septembre en Anjou.

Nous avons aussi été présents sur des stands à la Balade en Forêt-de-Hez-

Froidmont le dimanche 05 mars sous une véritable tempête. Nous avons participé

aussi au village estival du conseil départemental à Bailleval le mercredi 19 juillet et

à la Zifounoise, ayant le label Verte tout terrain, le dimanche 29 octobre à Chambly.

Voilà un aperçu de nos activités de l’année 2017.

Collaboration avec les partenaires institutionnels

Travail avec Oise Tourisme

Nous participons au Cotec de randonnée, sous la responsabilité de Oise Tourisme.

Je dois avouer que, faute de disponibilité et de compétence en la matière, j’ai laissé

mandat à Jean-Luc Hibon, notre vice-président le soin de participer aux réunions.

Il vous en parlera dans quelques instants. Véronique Marty, qui représente Oise

Tourisme vous en parlera aussi. Je la remercie pour sa présence assidue à nos

assemblées et la collaboration active ue nous entretenons depuis de nombreuses

années.

Instances départementales

Le conseil départemental nous aide par les subventions du contrat d’objectifs. Nous

allons discuter la prochaine subvention lors de la table ronde le vendredi 17

novembre prochain. Nous nous efforçons de répondre présent dans la mesure de

nos possibilités lorsqu’il nous sollicite.

Nous avons de bonnes relations avec la Direction Départementale de la Cohésion

Sociale, pôle jeunesse et sport notamment avec Rémi Gardin et Kevin Delmouly,

avec qui nous négocions les dossiers CNDS.

J’aurai une pensée particulière pour le CDOS de l’Oise, dont je fais partie. Le CDOS

est le partenaire de tous les comités sportifs. Avec un comité directeur

statutairement multidisciplinaire et 2 salariés compétents et efficaces, il défend le

mouvement sportif sour toutes ses formes, même les sports non olympiques comme

le nôtre.

Moyens d’action

Nos ressources financières viennent :

 De la ristourne fédérale, une partie du coût de nos licences nous est reversé ;

 De la subvention du conseil départemental dans le cadre du contrat

  d’objectifs, une partie de fonctionnement proportionnelle à nos effectifs, une

  partie des actions que nous mettons en place ;

De la subvention de la DDCS, dans le cadre du CNDS.

La part fonctionnement du contrat d’objectif était nulle pour 2016. Pour 2017, nous

y avons eu droit. Pourvu que ça dure ! Dans ce domaine, nous savons que rien n’est

acquis, et qu’il y a quelques fois des lendemains qui déchantent.

Les ressources humaines, pourrait-on dire, sont réduites, 11 personnes au comité

directeur, bientôt 9, mais efficaces et disponibles. D’autres personnes viennent

nous prêter main forte de temps en temps. Je tiens à remercier toutes ces

personnes qui ont répondu favorablement à mes sollicitations cette année.

Je tiens à remercier aussi tous les dirigeants de club qui œuvrent pour certains

depuis de (trop) nombreuses années dans l’ombre. Pour un certain nombre d’entre

eux qui voudraient s’arrêter et gagner ainsi un repos bien mérité, la fin de leur

bénévolat, je dirais même sacerdoce, entraine souvent la fin de leur club, faute de

bonne volonté pour reprendre le flambeau. Beaucoup d’entre eux, beaucoup d’entre

nous sont actuellement très âgés. Un certain nombre, peu habitué aux nouvelles

technologies, à l’heure où le moindre dossier de subvention ou une simple

réaffiliation ne se fait plus qu’en ligne, affronte un véritable Everest en posant les

mains sur un clavier d’ordinateur.

Conclusion

Me voilà arrivé à la fin de cette année, la dernière pour moi aux affaires du CoDep.

Ce n’est pas de gaité de cœur que j’ai pris cette fonction il y a un an. Ce n’est pas

non plus de gaité de cœur que je m’en vais, laissant un travail inachevé.

Curieusement, c’est dans ce village que le 04 novembre 1990, j’ai été élu pour la 1ère

fois au CoDep de l’Oise.

Merci de m’avoir écouté.

CODEP 60 FFCT

Actualités